Aller au contenu

Former les salaires aux technologies numériques

Coordination :

  • Sawsen Ayari-Pouliquen

    Sawsen Ayari-Pouliquen

    UIMM

Former les salaires à l’évolution des technologies numériques

Contexte

Dans le contexte de la digitalisation et l’électronisation, de nouvelles compétences sont nécessaires, en particulier dans les domaines suivants : fabrication additive, Intelligence Artificielle, interopérabilité, connectivité et cyber sécurité des systèmes, robotique et son intégration dans les nouvelles solutions industrielles. L’enjeu de l’introduction de ces nouvelles technologies est commun aux autres filières industrielles dont les travaux, notamment dans le cadre des EDEC de filières, témoignent des transformations en compétences mais constitue également un facteur d’attractivité pour l’ensemble des métiers de la filière et de promotion de la culture d’innovation. 

Objectifs

Ce projet en faveur du développement de l’emploi et des compétences dans la filière Solutions Industrie du futur intègre les travaux du projet National Impression 3D. Les branches professionnelles concernées peuvent, en coordination avec l’Etat, présenter un projet d’engagement et de développement des compétences (EDEC) afin que la filière soit structurée et soutenue dans ses analyses prospectives, développe une ingénierie pédagogique adaptée et structurée pour promouvoir les métiers de l’industrie du futur. 

Actions

  • Sensibiliser et promouvoir les objectifs de mixité sociale et d’emploi des jeunes et des personnes peu qualifiées au sein de la filière, notamment dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution » et du dispositif « 1 jeune, 1 mentor » ;
  • Agir pour la parité femmes-hommes ;
  • Développer la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Les travaux sont menés avec le soutien financier de l’Observatoire des Métiers de la métallurgie (OPCO2i).  Une étude diagnostic « Cartographie des emplois, des compétences et des formations de l’Industrie du futur » a retenu 15 métiers emblématiques auxquels sont associés des cas d’usages de l’industrie du futur ainsi que les offres de formation correspondant à ces métiers, ou leur absence, laquelle conduirait à mobiliser, avec les industriels de la Filière S-I-F, les 2.4 MD€ de l’AMI Compétences et Métiers d’avenir pour former les salariés et répondre aux besoins de recrutement de l’industrie sur ces métiers au cœur de l’IdFu.. 

Par ailleurs, l’IMT a développé un projet intitulé Parcours (« Comment former aux compétences clés (Technologiques et managériales) de l’industrie du futur ? »). Une articulation avec ce programme a été mise en place.